Que faire quand votre chambre est humide

Que faire quand votre chambre est humide

Publié par Ladislas Leroux

Publié le 05/10/2021

N

Mis à jour le 05/10/2021 @ 17:28

Partagez cet article :

Que faire quand votre chambre est humide ?

Vous avez peut-être déjà rencontré un problème d’humidité dans votre logement, entraînant de mauvaises odeurs et une atmosphère peu agréable à vivre. Que faire quand votre chambre est humide ? Les conseils que nous allons vous donner ici sont valables pour une chambre, mais aussi pour toute autre pièce. Suivez le guide.

L’humidité dans votre logement : un équilibre à trouver

L’humidité est importante, mais un taux trop élevé ou trop faible peut entraîner une multitude de problèmes de santé ou endommager votre maison.

Lorsque l’air de votre maison est trop sec, il peut fissurer les murs et les plafonds et rétrécir le cadre autour des fenêtres et des portes, laissant entrer l’air froid et rendant votre maison moins économe en énergie. L’air sec absorbe également l’humidité de votre corps, ce qui entraîne des troubles tels qu’un nez sec, une gorge irritée et des démangeaisons de la peau. En outre, lorsque les voies respiratoires sont sèches, il est plus facile pour les virus de les envahir, ce qui augmente les risques de rhume, de grippe et de problèmes respiratoires supérieurs.

Un taux d’humidité trop élevé, en revanche, entraîne d’autres problèmes : taches d’humidité sur les murs, odeurs de renfermé et moisissures. En ce qui concerne votre santé, une humidité excessive constitue un environnement propice au développement des bactéries, des acariens et des champignons. Tous ces éléments peuvent entraîner des problèmes respiratoires, notamment chez les personnes souffrant d’asthme et d’allergies.

Un taux d’humidité trop élevé peut créer de la condensation sur les fenêtres froides et favoriser le développement de moisissures et d’acariens ; un taux d’humidité trop faible peut endommager votre maison et votre mobilier.

Le taux d’humidité idéal se situe entre 30 % et 60 %. Alors comment trouver cet équilibre délicat entre trop et trop peu d’humidité dans votre maison ?

Identifiez la cause de l’humidité

Avant toute chose, il est essentiel de savoir à quoi est dûe l’humidité dans votre chambre. Elle peut être causée par plusieurs choses :

  • Vous vivez dans une zone au climat humide
  • Il y a un problème d’isolation dans votre logement
  • L’air ne circule pas suffisamment dans la pièce
  • Une fuite se trouve sur une canalisation (de chauffage par exemple)

Procurez-vous un hygromètre, un petit instrument peu coûteux et facile à utiliser qui mesure l’humidité dans votre maison. Placez-le là où les problèmes d’humidité sont les plus évidents. Gardez-le à l’écart de la chaleur directe, par exemple près d’un radiateur ou d’une bouche de chaleur.

Aérez la pièce de manière régulière

De simples changements dans votre mode de vie peuvent vous aider, comme vous rappeler d’ouvrir ou de fermer les fenêtres et les portes. Permettre la circulation de l’air est une étape essentielle pour maintenir un faible taux d’humidité. La technique de base, et la plus simple, consiste à ouvrir les fenêtres et les portes pour permettre à l’air de circuler librement et d’éliminer l’excès d’humidité.

Selon la gravité du problème, vous devrez peut-être installer un déshumidificateur (ou un humidificateur si votre chambre ou logement est trop sec) pour toute la maison, ou bien encore un climatiseur (fixe et central, ou portable). Ces appareils traitent les problèmes d’humidité qui affectent l’ensemble de la maison et permettent aux propriétaires d’ajouter ou de supprimer la quantité d’humidité nécessaire à un environnement de vie sain.

Utilisez un déshumidificateur

Un déshumidificateur fonctionne sur le même principe que les réfrigérateurs et les climatiseurs. Ils font passer l’air humide sur une batterie de serpentins froids et, ce faisant, extraient une bonne partie de l’humidité par condensation. Cette condensation s’égoutte des serpentins dans des poches de collecte à l’intérieur du déshumidificateur. Pendant ce temps, le flux d’air sec, quelque peu réchauffé par l’extraction de l’humidité, est dirigé hors de l’appareil vers la pièce.

Il est important de vider et de nettoyer périodiquement le bac de récupération situé à l’intérieur de l’appareil, sinon il sera sujet à la prolifération des bactéries.

Le déshumidificateur est un appareil de climatisation équipé de serpentins qui éliminent l’humidité de l’air. Ses serpentins sont chauds et froids et un ventilateur permet au climatiseur de condenser l’humidité créée par les serpentins froids du déshumidificateur. Il produira ensuite un air sec qui passera par le serpentin chaud afin de retrouver sa température d’origine.

En présence d’un climatiseur dans la pièce, le déshumidificateur n’est plus nécessaire. En effet, le climatiseur peut se charger de déshumidifier l’humidité de la pièce.

Pour avoir une idée sur le type de déshumidificateur à choisir, voici quelques cexemples de prix d’un déshumidificateur :

  • Il est possible d’opter pour un déshumidificateur qui est une pompe à chaleur. Les prix de ces déshumidificateurs sont abordables. Il est conseillé d’en acheter à l’arrivée du printemps où 50 à 100 euros d’économie sont souvent proposés aux acheteurs en cette saison.
  • Trouvez un déshumidificateur doté d’un ventilateur à deux vitesses. Ces appareils produisent moins de bruit et permettent d’atteindre une faible humidité. Tenez compte du bruit qu’il produit s’il doit être placé près des chambres à coucher oui carrément à l’intérieur de celles-ci.
  • Achetez des déshumidificateurs d’une capacité de 10 litres par jour. Ces appareils peuvent convenir aux petits logements qui ont une résistance moyenne à l’humidité. Leur prix peut varier entre 200 et 250 euros par appareil. Les déshumidificateurs d’une capacité de 20 L par jour peuvent coûter de 250 à 300 euros par appareil. Ces appareils conviennent mieux aux grandes maisons, aux grands appartements, et aux maisons de ville.
  • Il n’est pas conseillé d’acheter des déshumidificateurs à absorption chimique. Ces appareils ne conviennent qu’aux endroits où le climat est chaud et humide.
  • Recherchez le facteur d’efficacité de l’appareil. Il s’agit du guide pour connaître le montant du coût de fonctionnement des déshumidificateurs. Des informations sont fournies sur la brochure de l’appareil et le manuel d’utilisation peut donner des instructions sur la façon d’obtenir ce taux. Il existe également une étiquette qui indique noramelement ce taux d’efficacité si aucun manuel n’est disponible dans la brochure. L’étiquette se trouve en règle générale à l’arrière de la section du seau de récupération de l’eau.

Ces informations sur les déshumidificateurs peuvent aider les acheteurs à choisir le bon appareil pour leur maison. Vérifiez toujours la réputation du fabricant quant à la vente du produit en question.

Installez un système de climatisation

Les climatiseurs font désormais partie intégrante de nombreux foyers.

Lorsque la température extérieure commence à grimper, de nombreuses personnes recherchent le confort frais de la climatisation intérieure. Un type de climatiseur que l’on voit souvent est le climatiseur de fenêtre. Les climatiseurs de fenêtre sont un moyen simple et économique de rafraîchir une petite surface. Les climatiseurs existent en différentes tailles, capacités de refroidissement et prix. La plupart des entreprises et des immeubles de bureaux ont des unités de condensation sur leur toit.

Les climatiseurs font partie de ces choses que nous voyons tous les jours mais auxquelles nous prêtons rarement attention. Un climatiseur est en fait un réfrigérateur sans la boîte isolante. Il utilise l’évaporation d’un réfrigérant, comme le fréon, pour assurer le refroidissement.

Les climatiseurs portables sont idéaux pour rafraîchir de petites pièces comme un petit salon ou une chambre. Un climatiseur portable est très bon pour fournir un refroidissement d’appoint. Le climatiseur central sera plus avantageux pour les grandes pièces et dans les cas où des maisons ou des appartements entiers ont besoin de refroidissement. Les climatiseurs portables sont une solution polyvalente et économique à vos problèmes de refroidissement.

Les premières applications du climatiseur à dessiccation liquide seront un système de refroidissement activé thermiquement pour le traitement de l’air de ventilation dans les climats humides. Un nouveau climatiseur central n’est pas très cher et peut vous faire économiser des centaines de dollars chaque année sur les coûts de refroidissement. Assurez-vous que la capacité de votre climatiseur est adaptée à la taille de la pièce qu’il doit refroidir.

Un climatiseur surdimensionné est en fait moins efficace qu’un appareil correctement dimensionné et gaspille en même temps de l’énergie. N’oubliez pas qu’un climatiseur de taille appropriée offre un meilleur confort et consomme moins d’énergie qu’un appareil trop grand ou trop petit. Les appareils surdimensionnés réduisent l’efficacité de votre climatiseur et gaspillent de l’énergie en refroidissant rapidement la pièce mais en n’éliminant pas suffisamment d’humidité.

Les climatiseurs éliminent à la fois la chaleur et l’humidité de l’air. Si l’appareil est trop grand, il refroidira la pièce rapidement, mais n’éliminera qu’une partie de l’humidité. Il en résulte une sensation d’humidité et de moiteur dans la pièce. Un appareil correctement dimensionné éliminera l’humidité de manière efficace tout en refroidissant.

Si vous avez un climatiseur central, votre système refroidit et déshumidifie l’espace défini.

Les climatiseurs individuels sont classés en fonction de leur taux d’efficacité énergétique, qui correspond à la puissance de refroidissement divisée par la consommation d’énergie. Plus ce taux est élevé, plus le climatiseur est efficace.

Les climatiseurs portables ne sont pas encore aussi efficaces que les climatiseurs de fenêtre. Nous ne les recommandons que lorsqu’un climatiseur de fenêtre ne rentre pas dans une fenêtre, comme les modèles à battants ou coulissants. De nombreuses personnes achètent un climatiseur trop grand, pensant qu’il fournira un meilleur refroidissement. Cependant, un climatiseur surdimensionné est en fait moins efficace et gaspille de l’énergie en même temps.

Installez un bon système de ventilation

Un système de ventilation domestique apporte de l’air frais de l’extérieur et chasse l’air pollué et vicié de l’intérieur, assurant ainsi des conditions de vie saines pour les occupants de la demeure. Il contribue également à maintenir le taux d’humidité sous contrôle, c’est-à-dire dans la fourchette modérée de 30 à 50 %.

L’air à l’intérieur de votre maison est souvent surutilisé, car l’air frais ne pénètre que lorsque vous ouvrez les portes ou les fenêtres. Comme les maisons d’aujourd’hui sont plus économes en énergie, la qualité de l’air intérieur se détériore et les maisons sont vite porteuses d’un air suffocant. La circulation naturelle de l’air étant limitée, ces maisons doivent lutter pour respirer.

La tendance actuelle à économiser l’énergie affecte directement les niveaux de pollution intérieure d’une maison. En l’absence d’une ventilation suffisante, les polluants continuent de croître et se concentrent de plus en plus. Ces polluants ont de nombreuses origines et certains d’entre eux, comme les moisissures, posent davantage de problèmes si le taux d’humidité de la maison est élevé. C’est donc un autre problème qui peut résulter d’une ventilation insuffisante de la maison.

Pour offrir à vos proches des conditions de vie saines, vous pouvez commencer par mettre en place un système de ventilation domestique approprié, car il est essentiel et facile à réaliser.

Les éléments les plus importants d’un système de ventilation domestique sont les échangeurs d’air, les ventilateurs de récupération de chaleur, les ventilateurs d’extraction dans la salle de bains et la cuisine, les évents de séchoir, les ventilateurs de grenier et les évents de vide sanitaire et de grenier.

En l’absence d’une ventilation domestique adéquate, voici quelques-uns des polluants qui peuvent s’infiltrer et se développer dans votre maison : spores de moisissures, acariens, pollen, plomb, pesticides, squames d’animaux, fumée de tabac, produits chimiques ménagers, peintures, solvants, produits de nettoyage, etc.

Sans une ventilation domestique suffisante, vous risquez également d’être confronté à des problèmes de monoxyde de carbone, de dioxyde de carbone et de suie émis par les gadgets et les systèmes de chauffage fonctionnant au carburant.

La ventilation domestique présente également des avantages très importants pour la santé. Les symptômes d’allergie et d’asthme sont fortement atténués, de même que d’autres problèmes et maladies respiratoires très répandus de nos jours.

Maintenant que vous savez comment agir lorsque vous vous demandez que faire quand votre chambre est humide, n’hésitez pas à consulter nos autres conseils et astuces, afin de faire le plein de bonnes infos 🙂 .

Publicité

Vous pouvez aussi aimer…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *