Comment protéger ses canalisations du gel

comment protéger ses canalisations du gel

Publié par Ladislas Leroux

Publié le 27/06/2021

N

Mis à jour le 27/06/2021 @ 17:18

Partagez cet article :

Alors que l’été touche à sa fin, vous pensez peut-être à l’hiver qui arrive. Votre maison est-elle prête pour les premières gelées ? Vous pouvez apprendre facilement comment protéger ses canalisations du gel avant qu’il ne soit trop tard.

Chaque hiver, plus d’un quart de million de foyers sont confrontés à des tuyaux gelés. Non seulement les tuyaux gelés sont coûteux à réparer, mais votre maison et son mobilier peuvent être abimés. En quelques minutes, une fissure de moins de 30 millimètres peut libérer des centaines de litres d’eau et perturber votre vie d’une façon que vous n’imaginez pas.

Les températures inférieures à zéro et les vents froids peuvent causer des ravages sur vos conduites d’eau si elles ne sont pas protégées. Que pouvez-vous faire dès maintenant pour vous préparer aux premières gelées et éviter que vos canalisations ne gèlent et n’éclatent cette année ? Voici quelques conseils à suivre pour protéger vos canalisations du gel.

Sachez où se trouve la vanne d’arrêt d’eau principale de votre maison. Cela vous permettra de couper l’eau de la maison si l’un des tuyaux gèle et éclate. Plus vite l’eau sera coupée, moins il y aura de dégâts. Cela vous donnera également le temps d’appeler le plombier à l’aide.

Déterminez où se trouvent les conduites d’eau dans votre maison. Dans la plupart des cas, elles se trouvent dans le vide sanitaire sous votre maison ou éventuellement dans votre grenier. Une fois que vous avez trouvé les tuyaux exposés, enveloppez-les d’isolant. En effet plus vous les envelopperez d’isolant, moins ils risqueront de geler et d’éclater.

Par temps extrêmement froid, vous pouvez également utiliser des câbles chauffants à commande thermostatique. Ceux-ci peuvent être enroulés autour de l’isolant et ne doivent être utilisés que conformément aux instructions d’installation du fabricant. Aux Etats-Unis, mais aussi en Europe, Underwriters Laboratories, Inc. teste et approuve ces câbles de manière indépendante ; veillez à n’utiliser que ceux qui ont été approuvés par UL, ou ceux qui disposent du marquage CE, qui est un équivalent européen, plus fréquemment utilisé par chez nous (et que l’on connaît tous très bien), même si ces deux certifications ne sont pas exclusives. C’est pourquoi nous tenons à vous mentionner aussi bien la certification CE que la certification UL.

Qu’est-ce que la Marque de sécurité UL ?

UL, version abrégée de la société Underwriters Laboratories, a pour mission de confirmer que les produits qui leur ont été soumis par divers fabricants ont bien été testés et s’avèrent conformes en tous points aux normes qui s’appliquent à tous les risques mécaniques, risques d’incendie, et risques de chocs électriques. A titre d’exemple, sachez que chaque année, UL attribue sa marque de sécurité à près de 20 milliards de produits. Il ne s’agit pas d’une nouvelle entreprise, bien au contraire : Underwriters Laboratories existe depuis maintenant plus d’un siècle et teste produits, composants, systèmes et matériels, à chacune des phases de leur création, afin de garantir une parfaite conformité aux normes et exigences de sécurité europénnes et internationales. UL a au passage élaboré plus de 1400 normes de sécurité, largement utilisées dans le monde, et compte 6900 salariés, qui sont des scientifiques, des ingénieurs, des chimistes, des techniciens, etc. En somme, si vous voyez une variante du logo UL (il en existe pour les marchés européens et américains, ainsi que pour le Canada) sur un produit (soit directement imprimé dessus, soit sur son packaging), c’est l’assurance d’acheter un produit sécure, en qui avoir confiance.

Source : La marque de sécurité UL-EU

Prenez le temps de colmater toutes les fuites autour des tuyaux, qui peuvent laisser entrer de l’air froid dans la zone où les tuyaux sont exposés. Il peut s’agir de vérifier le câblage électrique qui traverse les murs, les conduits de séchage et les tuyaux eux-mêmes. Utilisez un isolant souple, du calfeutrage ou une boîte de mousse isolante expansible. En bloquant autant d’air que possible, vous réduirez les risques d’éclatement des tuyaux.

Débranchez et retirez tous les tuyaux d’arrosage qui ne seront pas utilisés pendant l’hiver. Fermez le robinet et videz toute l’eau qui s’y trouve.

Si vous devez laisser un robinet actif pour une raison quelconque, retirez le tuyau d’arrosage entre deux utilisations. Vous pouvez également mettre un bouchon isolant sur le robinet pour l’empêcher de geler.

Lorsque l’on s’attend à des températures très froides, laissez couler un filet d’eau chaude et froide sur au moins un évier situé sur un mur extérieur. Cela peut être suffisant pour éviter le gel des tuyaux.

Laissez ouvertes les portes des armoires sous lesquelles se trouvent des tuyaux non isolés. Cela permettra à l’air chaud de la maison de chauffer les tuyaux et de prévenir le gel de ces derniers.

Gardez le thermostat de votre maison réglé à au moins 13 degrés Celsius, même si vous n’êtes pas à la maison. Demandez ensuite à votre famille ou à un voisin de venir contrôler périodiquement votre domicile en votre absence pour s’assurer que la température ne tombe pas trop bas.

Personne ne souhaite voir éclater une conduite d’eau. En vous préparant pour les premières gelées, vous serez en mesure de les éviter.

Publicité

Vous pouvez aussi aimer...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *